Retour à l'affichage général

La résistance aux maladies foliaires est le premier critère d’exclusion !

07. janvier 2019

Dans les publications de l’institut betteravier, les variétés ont été classées pour la première fois selon la santé du feuillage, par ordre décroissant. Les variétés les plus saines présentent le revenu financier le plus élevé. Les résultats de l’IRBAB permettent donc de montrer le lien entre la résistance aux maladies et le revenu financier. De plus, la culture de variétés malades vous fait perdre deux fois : le rendement est plus faible et les dépenses pour les fongicides sont plus importantes. Pour finir, il n’est presque plus possible de traiter la cercosporiose avec une pulvérisation fongicide. La culture de variétés sensibles à la cercosporiose est donc totalement irraisonnable. Vu la faiblesse des prix actuels, il vaudrait mieux s’abstenir de la culture betteravière dans ce cas. C’est pourquoi il faut opter pour les variétés les plus résistantes aux maladies. Ce sont les variétés Betaseed. 

 

Catégories