Retour à l'affichage général

Traitement des semences : autorisation de Poncho Beta soumise à conditions

07. janvier 2019

Au printemps 2018, il a été décidé d'interdire l’utilisation de néonicotinoïdes pour les cultures de plein champ, avec une dérogation pour les cultures sous serre. Cela marque la fin de Poncho Beta et Cruiser Force, appliqués depuis des années en tant que traitement des semences de betteraves sucrières.

Entre temps, la Belgique a accordé une exception pour les semences de betteraves et de carottes traitées aux néonicotinoïdes. Cette autorisation est toutefois soumise à des conditions spécifiques concernant la rotation des cultures. En effet, pendant une période de 5 ans après la culture de betteraves sucrières traitées aux néonicotinoïdes, il faudra s’abstenir de cultures attractives pour les abeilles. Les cultures ‘assez attractives’ pour les abeilles de leur côté ne pourront plus être semées pendant deux ans après la culture de betteraves sucrières. Les planteurs qui n’arrivent pas à suivre ce schéma peuvent envisager une solution alternative, à savoir le semis de semences de betteraves sucrières traitées au produit Force (contenant de la téfluthrine). Ce traitement permet de protéger les plantes contre les insectes du sol, toutefois pas du tout contre les pucerons. Cette dernière option avec le produit Force implique qu’il faudra pulvériser une ou plusieurs fois contre les pucerons pendant la saison de croissance. En effet, il vaut mieux protéger les betteraves contre la maladie de la jaunisse et ses conséquences bien connues.

Bref, le planteur a deux choix en 2019

  1. Il opte pour des semences traitées au Poncho Beta (NNI) et tient compte de cela dans sa rotation culturale ;
  2. Ou il opte pour des semences de betterave désinfectées au produit Force et envisage de pulvériser régulièrement contre les pucerons.

Catégories